mercredi 29 avril 2015

Carnets de thèse - Tiphaine Rivière




Pour qui connaît un peu le milieu des doctorants, également appelés "thésards", cette bande dessinée est une petite pépite ! Où comment Jeanne, jeune enseignante en collège de ZEP voit son rêve d'écrire une thèse se réaliser lorsque son projet est accepté par la Sorbonne. 
Son parcours du combattant commence alors : inscription auprès d'un secrétariat quelque peu laxiste, recherche d'un directeur de thèse, choix de la thématique, du titre, ébauche du plan... et tout cela sans aucun financement puisque Jeanne n'a pu en obtenir un de l'université. Elle doit donc se débrouiller par ses propres moyens et prend le risque de se mettre en disponibilité de l'Education Nationale durant trois ans. Trois ans jour pour jour. Le temps qu'il lui faudra pour pondre sa thèse sur Kafka. Non non non non non, elle ne fera pas comme la cousine qui y planche encore au bout de sept ans ! Non, Jeanne soutiendra sa thèse dans trois ans, rubis sur l'ongle !
Mais la réalité est bien plus dure et le retour sur terre un peu brutal pour Jeanne qui s'est emballée bien vite ! Les problèmes financiers la contraignent à prendre une charge d'enseignement en tant que vacataire pour laquelle on lui annoncera au bout de six mois qu'elle ne peut être payée (là encore, qui connaît le milieu universitaire, comprendra !), son entourage n'y comprend rien à ses recherches, elle a quelques difficultés à trouver un cadre de travail et son directeur de thèse ne répond pas à ses interrogations. Mais malgré tous ces obstacles, Jeanne va s'accrocher et essayer d'arriver jusqu'au bout du parcours afin de décrocher le sésame qui lui permettra d'être Docteur !


Tiphaine Rivière a réellement été thésarde, et c'est sa propre expérience qu'elle conte dans ces pages colorées et drôles mais contrairement à son personnage, elle a abandonné son projet pour se consacrer à la bande dessinée, et elle a bien fait ! Carnets de thèse est une peinture tout à fait réaliste de la vie de doctorant et Tiphaine Rivière y met sa petite touche d'humour qui fait pétiller cette histoire, même si, on l'aura bien compris, la vie n'est pas toujours rose.
Après cette lecture, vous y réfléchirez certainement à deux fois avant de demander à une connaissance thésarde : "Et alors, cette thèse ?"

N'hésitez pas à aller faire un petit tour sur le blog de Tiphaine Rivière : Le bureau 14 de la Sorbonne  






Carnets de thèse - Tiphaine Rivière
Seuil

1 commentaire:

  1. Histoire originale et qui peut être intéressante. Pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer