dimanche 27 septembre 2015

Sous les couvertures - Bertrand Guillot


Voici une bien jolie cocasserie littéraire ! Je dirais même un bien joli conte... Un conte dans lequel les livres prennent vie lorsque le libraire a baissé le rideau pour le week-end, et deux jours donc, pour que les livres qui se considèrent comme bons, mais remisés en fond de boutique et promis à une triste fin au pilon, vont fomenté un coup d'état pour prendre d'assaut la table des best-sellers et nouveautés qui se vendent comme des petits pains à l'avant de la boutique alors qu'ils sont médiocres ! Toute cette petite troupe, emportée par "Grand" va mettre au point une stratégie pour se glisser sous les jaquettes des nouveautés pour tenter d'échapper à une fin atroce pour tout livre invendu. Ils feront au passage connaissance avec la tablette du libraire, engeance du diable moderne qui met en péril leur condition de papier !
Pendant ce temps-là, dans le monde des humains, le libraire souffrant d'insomnie cogite sur l'avenir de sa boutique, Sarah sa jeune vendeuse n'en peut plus de travailler avec un vieux bougon qui ne se bouge pas pour rendre sa librairie attractive et décide que lundi, elle lui dira ses quatre vérités et lui proposera des solutions pour ne pas péricliter et redonner aux clients le goût des belles lectures. Enfin, les créateurs des livres mutins se retrouvent lors d'un salon littéraire et sympathisent, voire plus.... !
 Que se passera-t-il lundi à l'ouverture de la librairie ? 

A la manière d'un Toy Story, Bertrand Guillot nous offre une belle réflexion sur la place des livres papier dans une société de plus en plus connectée et nous plonge dans un joli conte où les objets, non seulement prennent vie, mais sont doués des mêmes sentiments et travers que les humains ! 
Très enthousiasmant et drôle !

"Car pour l'Académicien et ses amis, gardiens officiels du bon goût littéraire, il n'était pas de bons et de mauvais livres. Il y avait ceux qui s'imposaient, et les autres".



Sous les couvertures - Bertrand Guillot
Rue Fromentin - 176 pages
Livre papier ou e-book ? Livre papier. Je ne suis pas du tout attirée par l'e-book et je suis quelqu'un de très tactile. J'ai besoin du contact du papier sous mes doigts, de l'odeur du livre, j'ai besoin de tourner les pages et de marquer l'endroit où je m'arrête par l'un de mes marque-page. Et puis un e-book a toujours la même physionomie alors qu'un livre peut être grand, petit, épais, mince, avec des pages de couleurs différentes, une texture différente, une qualité de papier différente, une couverture colorée ou sobre. Tout cela en fait pour moi un objet presque artistique ! Cela en fait même presque quelque chose d'humain car chacun a sa personnalité et sa physionomie particulière

Copy the BEST Traders and Make Money : http://bit.ly/fxzulu
Livre papier ou e-book ? Livre papier. Je ne suis pas du tout attirée par l'e-book et je suis quelqu'un de très tactile. J'ai besoin du contact du papier sous mes doigts, de l'odeur du livre, j'ai besoin de tourner les pages et de marquer l'endroit où je m'arrête par l'un de mes marque-page. Et puis un e-book a toujours la même physionomie alors qu'un livre peut être grand, petit, épais, mince, avec des pages de couleurs différentes, une texture différente, une qualité de papier différente, une couverture colorée ou sobre. Tout cela en fait pour moi un objet presque artistique ! Cela en fait même presque quelque chose d'humain car chacun a sa personnalité et sa physionomie particulière

Copy the BEST Traders and Make Money : http://bit.ly/fxzu

1 commentaire:

  1. Une idée qui me fait sourire !
    Pourquoi pas découvrir ce roman ?

    RépondreSupprimer