vendredi 27 mars 2015

La carte du temps - Félix J. Palma




Que voici un livre cocasse ! Je dirais même que ce roman est jubilatoire et que la lecture de ses 730 pages est un ravissement de littérature.

Un narrateur dont on ignore l'identité, nous conte de drôles d'expériences de voyage dans le temps et l'auteur invite dans ses pages Jack l'Eventreur, H.G. Wells, Joseph Merrick (le célèbre Elephant Man), Arthur Conan Doyle, Bram Stoker (l'auteur de Dracula) et Henry James (l'auteur du Tour d'écrou), mais tricote de petits arrangements avec l'Histoire !

Le livre est découpé en trois grandes parties, qui sont des histoires indépendantes les unes des autres, mais qui ont tout de même un lien et dans lesquelles se croisent et se recroisent les principaux protagonistes. Tout tourne autour de la fameuse machine à voyager dans le temps, inventée par H.G. Wells dans son célèbre roman, mais où se trouve la frontière entre l'imaginaire et la réalité ?

Tout commence dans le Londres de 1888 où une série de meurtres atroces ensanglante le quartier de Whitechapel : des prostituées sont sauvagement assassinées et mutilées par Jack l'Eventreur. Le jeune Andrew Harrington ne se remettra pas de la mort de sa fiancée, dernière victime du monstre, et, huit ans après les faits tentera de se suicider là même où sa douce fut découpée en morceaux. C'était sans compter sur Charles qui, tentant d'empêcher le suicide de con cousin, l'entraînera dans une folle épopée lui permettant de faire un bon de huit ans dans le passé afin de tuer l'Eventreur grâce à la machine de H.G Wells !
Et tout cela n'étonne personne puisque, en 1896 à Londres, les voyages dans le futur, et plus particulièrement en l'an 2000, sont monnaie courante grâce au célèbre Murray qui a découvert, lors d'une expédition en Afrique, un trou temporel permettant, par la traversée d'une dimensions dans laquelle le temps ne s'écoule pas, d'accéder directement au 20 mai 2000, jour de la terrible bataille entre les Humains, menés par le beau commandant Derek Shakleton, et l'armée d'automates qui a pris le contrôle de la planète et qui est dirigée par Salomon... Vous me suivez ?

Si vous ne me suivez pas, je pense que le mieux est de vous plonger directement dans cette incroyable histoire du temps qui entremêle réalité et science-fiction et qui est racontée de manière truculente par notre narrateur qui n'omet pas de donner force détails sur tel ou tel aspect de l'histoire sans jamais lasser son lecteur tant celui-ci est happé par l'habile construction du roman ! La chute vaut son pesant de cacahuètes puisqu'elle permet de recouper tous les liens entre les trois histoires et les protagonistes : un ensemble rondement mené de main de maître par Félix J. Palma, auteur espagnol qui signe ici le premier tome de sa "Trilogie victorienne". Vivement la suite !

Attachez vos ceintures, et bon vent dans le futur !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire